Paysages

Il existe un lieu en Alsace, où les frontières de la France, de l’Allemagne et de la Suisse se rejoignent. A cet endroit précis, près de Pfetterhouse dans le Sundgau (capitale Altkirch), un poste d’observation suisse datant de 1914 marque le kilomètre 0 de l’ancien front de 14-18. Fixée dès la fin de l’année 1914, la ligne de front traverse l’Est de la France, frôle Paris avant de remonter jusqu’en Belgique ; elle n’a quasiment pas bougé pendant tout le conflit. De part et d’autre, les deux camps sont restés figés dans une vaine confrontation.

Ligne de communication naturelle vers Paris, Lille ou Strasbourg, on la traverse aujourd’hui sans y penser, sans savoir qu’on y trouve encore des obus non-éclatés qui mettront des siècles à disparaître et des corps dont on ne retrouvera sans doute jamais l’identité.

Dans ces territoires marqués par 14-18, il suffit juste de sortir de l’autoroute : les traces et les cicatrices de la Grande Guerre sont partout.

Mission Centenaire 14-18

Un site réalisé par Fred Fischer, webdesigner freelance à Paris